Les lois bahá’íes

Les enseignements bahá’ís comportent des lois pour le progrès spirituel individuel et social.

Loin de les considérer comme restrictives, les bahá’ís croient, au contraire, qu’elles sont source de liberté et bénéfiques pour quiconque aspire à une vie pleinement satisfaisante.

Parmi les lois qui régissent la vie personnelle, il y a celles qui ont trait à la prière quotidienne, à l’observance d’une période annuelle de jeûne, au respect des lois du pays et à la non-participation politique.

D’autres lois morales et éthiques interdisent la médisance, les relations sexuelles en dehors du mariage, les jeux d’argent, l’usage d’alcool et d’autres drogues à des fins non médicales.

Les bahá’ís ne s’attendent pas à voir ceux qui ne sont pas bahá'ís suivre ces lois, et ils s’abstiennent de critiquer quiconque pourrait ne pas les respecter. Ils s’efforcent, individuellement et collectivement, de comprendre ces lois, et s’encouragent mutuellement dans leurs efforts pour les respecter.